Humeur·lifestyle

Le hype du Hygge

Le Hygge on en entend parler PARTOUT en ce moment, magazines, articles, documentaires…

On va faire comme si vous ne connaissiez pas (sinon à quoi bon faire un article ?).

En fait le Hygge vous connaissez sans pour autant connaître. Du moins c’est ce qui s’est passé pour moi, en lisant des articles puis le « livre du Hygge », ça a fait un tilt dans ma tête, une vraie révélation, j’étais adepte sans le savoir !

Alors d’abord le passage qui fait mal, comment ça se prononce… N’étant pas douée en langues étrangères et encore moins en Danois (oui parce que c’est un contexte Danois, c’est un mélange entre Huggeu et Hugga… Et non on ne dit pas Hijeu !

Vous aviez que le peuple Danois est considéré comme le peuple le plus heureux du monde ? Pourtant ils étaient plutôt   mal barrés : De la pluie fréquente (environ 10 jours par mois), un été pas très chaud, un hiver froid avec des nuits longues et peu d’ensoleillement, des impôts très élevés… Et non les Danois sont heureux ! 

Maintenant fermez les yeux (enfin pas trop sinon ça va être difficile de lire la suite…), imaginez vous une fin d’après-midi, vous avez passé toute la journée dans le froid, la neige, à faire du ski ou de la luge, il fait nuit, et vous rentrez, lessivés, les cuisses et les fesses congelées, le nez et les joues rouges, et vous rentrez dans une maison chaude, vous vous mettez dans une tenue réchauffée par le feu de la cheminée, vous vous enroulez dans un plaid devant la cheminée avec un chocolat chaud et vos amis…

 C’est ça le Hygge, un état d’esprit, un concept,  cette sensation de confort, de bien-être, de sécurité, il n’y a aucun mot pour le traduire en français, quelques termes s’en approchent : cocooning, cosiness… Le petit plus du Hygge est l’intégration d’une présence de la famille ou d’amis dans l’idée. Ce n’est pas seulement lire dans un fauteuil confortable à la lumière de la bougie, c’est aussi le côté partage.

J’ai des tonnes de souvenirs de situations  « Hyggeligt » (les danois utilisent le terme à la fois comme verbe mais aussi comme adjectif), celle citée plus haut n’est pas une invention mais bien un souvenir de nos journées passées au ski et les soirées passées à sécher devant la cheminée avec mes cousines, mes sœurs, ma famille.
Le Hygge est souvent associé aux périodes de fêtes de fin d’année notamment parce que les lumières des bougies sont très très Hygge, elles sont même indispensables selon les Danois. Ils en consomment environ 6kg par habitant par an (ce qui est déjà deux fois la consommation d’un habitant an Autriche par exemple, je n’ai pas réussi à trouver de chiffres pour la France mais on est loin derrière c’est certain). Et elles sont très peu parfumées, car ce n’est pas Hygge.

La lumière est très importante dans le Hygge, les Danois sont pas très fan des bons vieux néons que l’on trouve en France (non mais entre nous sérieusement qui supporte ces lumières ? Je ne sais pas pourquoi mais j’ai remarqué que c’était assez présent dans les maisons des personnes âgées, j’ai le souvenir de la cuisine de mon arrière grand mère avec ce néon au plafond et encore maintenant chez ma grand mère qui a un bon vieux néon au plafond), et la lumière tamisées, ampoules non apparentes sont légions. La lumière Hygge est une lumière ambrée, qui se rapproche de celle d’un lever ou d’un coucher de soleil (la plus jolie quoi).
Autre point important : les sucreries, les boissons chaudes… Les pâtisseries danoises sont à tomber ! 

En lisant le livre deux souvenirs me sont revenus en pleine face, je ne le savais pas et pourtant c’est clair c’était très Hyggeligt ! Il y a quelques années (oui bon ok, il y a 21 ans, bordel), je suis partie en voyage scolaire à Helsinki, et tous les soirs après le dîner (on dine très tôt vers 17h-18h), on sortait faire de la luge, s’amuser dans le froid, la neige et l’obscurité et quand on rentrait nous attendait la famille assis autour d’une table remplie… de sucreries, des bonbons de toutes sortes, des chocolats,des glaces, des pâtisseries… et on discutait (ou plutôt ils discutaient parce que je pigeais pas un mot de finnois) dans une ambiance calme (pas de téléphone, pas de TV rien que des discussions et le plaisir de se retrouver), feutrée, cosy… 

Deuxième souvenir, une journée de pêche sur la mer baltique glacée (je vous épargne les photos de mon bonnet moumoute/écharpe intégrée violet pétant, toi même tu sais si tu as grandis dans les années 80), on avait creusé des trous avec une espèce de vis géante, le cul assis à sur la glace pendant des heures à espérer qu’un saumon daigne enfin montrer le sien, de cul… C’était vidés et congelés qu’on avait passé la fin de journée dans un chalet en bois sous des mètres de neige, à manger de la crème à la crèpe (il y avait plus de crème que de crèpe), à chanter des chansons, en se réchauffant devant la cheminée. J’avais détesté ce voyage scolaire, ma correspondante était une vraie nouille, je comprenais rien, j’étais trop jeune et seule dans ma famille d’accueil et pourtant je ne regrette pas du tout d’y être allée, pour ces moments justement (et pour les bonbons que la mère de ma correspondante m’achetait pour s’excuser de la débilité de sa fille et SURTOUT pour les moomins, j’ai lu TOUS les livres PLUSIEURS fois pour m’occuper vu que cette gourde de correspondante n’avait pas compris le but du jeu de l’ECHANGE scolaire bref)

Je ne vais pas vous raconter le livre car j’ai pris beaucoup de plaisir à le lire (bon par contre en une heure c’était bouclé, si vous lisez vite, je vous conseille de le lire petit à petit), ce livre est très hyggeligt, la couverture est magnifique, les illustrations sont douces, il y a des recettes Hygge bref, installez vous dans votre « Hyggekrog » (endroit de la maison avec des plaids, coussins, bougies…) avec vos chaussettes pilou pilou, le téléphone en silencieux, prenez conscience du moment que vous prenez pour vous, faites vous une boisson chaude, prenez votre sucrerie favorite, et votre bouquin, un membre de votre famille, un(e) ami(e), votre amoureux(se) à vos cotés et ce sera « Hyggestund« (un moment de pur Hygge).

À lire :

 « Le livre du Hygge, mieux vivre, la méthode Danoise » par Meik Wilkins, Président de l’Institut de Recherche sur le Bonheur de Copenhague (éwé ça rigole pas).
Quelques adresses scandinaves à Paris :

Le Café Suédois ( Institut Suédois 11 rue de Payenne 75003 du mardi au dimanche de 12h à 18h) (testé et très sympa).

Höja, une cantine scandinave (97 rue Vieille du Temple 75003)

La trésorerie, droguerie, quincaillerie (11 rue du Château d’Eau 75010 et le Café Smorgas, café suédois)

NordKraft (concept-store fondée par une Danoise) (20, rue Lucien Sampaix 75010)

NordBø (96, rue des Archives 75003)

GRØNT (livraisons de gamelles scandinaves ! Vous pouvez commande en ligne sur leur site ou par les sites de commande Uber Eats, foodora, délibéré, ou bien aller directement aux foodtrucks)

La maison du Danemark (142 av. des Champs-Elysées 75008) (si vous voulez casser votre PEL)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s