lifestyle·Mode

Bien dans nos baskets !

img_20170304_170847

Hello la compagnie !

Nous voilà de retour aujourd’hui pour un article… en duo ! Et oui, Cécile et moi avons eu la même idée (pas copines pour rien !) : écrire un article pour parler d’une passion vestimentaire commune : les baskets ! Du coup, quoi de mieux que l’écrire ensemble, cet article ?

***

C’est donc à moi (Eve) qu’il revient d’ouvrir les festivités !

Jusqu’à l’adolescence, j’ai grandi, comme beaucoup de ma génération je pense, avec l’idée que les baskets servent à faire du sport. J’en ai eu donc quelques paires, au fil du temps, basiques et moches, il faut dire ce qui est, et donc surtout pratiques. Je n’aimais pas vraiment en mettre. Et puis ça n’allait pas avec tout et la faute de goût ultime était d’en porter avec des jupes ou robes ! Sacrilège ! Je crois que jamais ma mère ne m’aurait laissée sortir habillée comme ça !

Et puis les années lycée sont arrivées. C’était la grande époque de la mode skate démocratisée entre autres par Avril Lavigne (souviens-toi !) et l’émergence de groupes pop-rock dont j’étais fan. Et leurs looks s’accompagnaient de baskets type Vans ou DC Shoes. Ça n’était pas tout à fait mon style (Cécile maîtrise mieux le sujet que moi haha !) mais ma sœur avait une paire de Gazelle, qui s’en rapprochaient un peu, qu’elle ne portait plus alors j’ai commencé à lui piquer et je les adorais, jusqu’à les user (même après avoir trouvé un petit crapaud dedans, un matin, avant de partir en cours… Je m’entends encore crier de surprise et de dégoût ! C’est qu’elles devaient être confortables !)

Après ça, je me suis découverte une passion pour les Converse, allez savoir pourquoi ! C’est d’ailleurs la vraie première paire de chaussures de qualité que je me suis offerte grâce à mon petit boulot d’étudiante en tant qu’hôtesse d’accueil dans le théâtre local. Je me rappelle avoir hésité un moment parce que ça représentait une somme, la première grosse somme que je dépensais je crois. C’était il y a 11 ans de ça, c’était les Converse classique blanches avec les liserés bleu et rouge sur le bord de la semelle, elles m’avaient coûté 57€, je m’en souviens encore ! Celles-ci aussi, je les ai usées jusqu’à la corde, jusqu’à devoir m’en séparer avec regret… avant de racheter les mêmes quelques années plus tard. Avec elles j’ai découvert le confort et le style, et même que je pouvais enfin porter des baskets avec une jupe ou une robe ^^ ! J’en ai même eu plusieurs paires, aux coloris complètement différents (que j’ai gardé pour porter au boulot). Je ne les porte plus très souvent mais elles sont mes meilleures alliées quand je sais que je dois faire une longue balade : ce sont les seules chaussures dans lesquelles mes semelles orthopédiques entrent (vous avez dit glamour ?)

img_20170304_165924

Et puis, entre-temps, je me suis rendue compte que je ne pouvais plus porter n’importe quoi comme chaussures, au risque de souffrir du dos et/ou des genoux (cf. mon article sur la fibromyalgie). Et là, les baskets sont devenues vraiment les chaussures à porter si je sais que je vais passer pas mal de temps debout ou piétiner ou danser. J’ai eu plusieurs paires, anecdotiques, jusqu’à tomber sur la paire ultra-confortable même si ultra-vue : les Stan Smith d’Adidas. Sans parler de leur look et de la « hype » autour de ce modèle, c’est un vrai bonheur de les porter.

img_20170304_165550

Ensuite j’ai eu envie de changer un peu de style, notamment pour l’hiver (il faut avouer que les baskets blanches, par temps humide, c’est pas l’idéal) et j’ai découvert ce modèle : les baskets « raie manta » bronze de la marque espagnole Victoria que j’aime beaucoup. Je ne les porte pas très souvent parce que j’ai parfois du mal à les associer à mes tenues mais elles aussi, elles sont aussi ultra-confortables ! De vrais chaussons de ville.

img_20170304_170220

De la marque Victoria, j’avais déjà un modèle de slip-on que je considère comme des baskets. Je suis tombée amoureuse de leur motif frais et printanier. J’ai hâte qu’il fasse un temps meilleur pour pouvoir les porter à nouveau. Et en plus, cerise sur le gâteau, elles sentent hyper bon ! Oui, je sais, ça paraît étrange mais c’est une particularité de la marque. Je ne sais pas si c’est juste sur certains modèles ou s’ils ne le font plus (mes « raie manta » ne sont pas parfumées du tout) mais c’est hyper agréable. Même après les avoir portées deux années de suite et les avoir passées en machine, l’odeur est toujours là mais plutôt discrète, donc ça va.

img_20170304_170618

Et puis, dernièrement, j’ai craqué sur deux nouveaux modèles de chez Adidas : les Superstars et les Gazelle. Je les ai très peu portées pour l’instant, j’attends là aussi qu’il fasse meilleur, mais je sens déjà qu’elles vont battre le bitume ! Les Superstars semblent créées sur le même modèle que les Stan Smith donc je sais déjà qu’elles vont être très confortables. Quant aux Gazelle, elles me rappellent mes 15/18 ans ! J’avais peur de ne pas aimer la couleur mais en fait j’adore ! Elles me donnent envie d’être au printemps et de sortir des tenues plus légères et plus douces !

img_20170304_164106

img_20170304_165006

Ma collection s’arrête là pour l’instant ! Chaque jour je vois de nouvelles paires qui me font de l’œil mais je résiste… jusqu’au prochain craquage ! Y’a pas à dire, elle est chouette la vie en baskets ! N’est-ce pas Cécile ? 😉

(Et c’est Cécile qui reprend la plume !) Ah ça c’est sur rien de mieux que les baskets pour battre le bitume Parisien ! Si on m’avait dit il y a quelques années que je ne porterai quasiment que des baskets je pense que j’aurais bien rigolé…  Adepte des Doc Martens je ne mettais que ça, il faut dire que le peu de baskets que j’avais essayé à l’époque (entre autre les Converses qui étaient revenues à la mode), me faisaient vraiment mal aux pieds. J’ai le pied assez large et le petit orteil a la fâcheuse habitude de se retrouver pile poil sur la couture…

J’ai tout de même eu ma période baskets « skate » (merci Avril Lavigne comme disait Eve), mais c’était des Van’s (que j’ai tellement portées, usées jusqu’à la corde…) et surtout une paire de DC shoes que j’adorais… Idéales pour les pieds un peu larges mais alors niveau féminité on était à -8000… 😏

Puis monsieur Cécile a commencé à me convertir aux sneackers. Lui est un fan inconditionnel de Nike et des Jordan et on a commencé par les flyknit de chez Nike, un vrai bonheur ! Mégas amorti, pas de coutures, un vrai chausson ! J’ai usé ma paire, partout : au sport, tous les jours, en balade en Turquie… Bref elles ont fini par rendre l’âme, la bulle d’air a fini par être complètement raplapla. Je n’ai pas eu de nouvelles paires ensuite jusqu’à ce que je trouve THE paire de Stan Smiths. La forme avait l’air d’être parfaite pour mon pied un peu large mais je ne voulais pas une paire blanche simple, et un jour de visite à Londres j’ai eu le coup de foudre !

img_0161

J’ai mis un peu de temps à les faire mais maintenant elles sont parfaitement adaptées à mon pied et je les porte sans arrêt (d’ailleurs l’intérieur commence à être bien déchiré…). J’ai des remarques positives à chaque fois que je les porte, et je n’ai jamais vu la même paire chez quelqu’un d’autre…

Et puis j’ai eu un premier coup de foudre pour une paire aussi girly, que je mets un peu moins c’est vrai, mais elles sont un peu plus difficiles à coordonner et surtout elles sont moins chaudes que les Stan Smiths d’où le fait que je les ai moins portées cet hiver. Elles sont aussi assez originales, et j’adore la couleur rose gold…

img_0163
Nike Tennis Classic Ultra « Metallica Rose Gold » ‘Paris’ . Une édition un peu spéciale car elle célèbre les premiers JO où les femmes ont pu participer (JO de 1900 à Paris)

Et arriva THE méga coup de foudre. C’est très rare que ça m’arrive, mais là, elles étaient faites pour moi, hyper féminines, elles me rappelaient mes Puma du collège, les Puma Heart Patent… La coupe est ultra simple, l’originalité étant les lacets super larges, et qui donne vraiment un coté habillé à la chaussure. Elles font fureur notamment auprès des blogueuses ou youtubeuses et moi qui n’aime pas avoir les mêmes chaussures que tout le monde…J’ai craqué… En plusieurs coloris 😱

img_0162

Il existe des tas de coloris différents, j’ai récemment vu des paires similaires aux blanches mais Parme, Rose pales ou encore Vert d’eau qui sont magnifiques… Les roses flashs sont en daim et sont une édition limitées pour la Saint Valentin, plus girly c’est difficile :p Je n’ai pas encore pu les porter, merci la pluie…

img_0159-1

Les blanches sont très classiques mais vont avec tout, mais pareil, difficile de les porter avec la pluie…

J’ai donc opté pour les noires que je porte sans avoir (trop) peur de salir en ce moment, et je crois que ce sont les paires les plus confortables que j’ai pu avoir avec les Flyknit ! Ce sont en fait des pseudo slippers, la languette est attachée à la semelle par des bandes élastiques ce qui en fait de véritables chaussons… Et assez nécessaire car les lacets sont clairement décoratifs et n’aident pas vraiment au maintien du pied (Bon après clairement c’est pas la baskets que vous allez mettre pour aller courir un marathon hein).

img_0160-1

Voilà donc pour ma collection !

N’hésitez pas à nous partager vos baskets/speakers préférées, on est toujours preneuses de nouveautés 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s