culture·musique

On en parle ? Selfocracy de Loïc Nottet

C55TqNtWUAEZ5oo

Aujourd’hui j’avais envie de partager mon gros coup de cœur musical du moment (en dehors de Divide d’Ed Sheeran, bien sûr). Il s’agit du tout premier album de Loïc Nottet : Selfocracy, sorti le 31 mars dernier. J’avais déjà craqué sur son titre Million Eyes qu’on entend pas mal depuis plusieurs semaines, mais je n’ai pris le temps d’écouter l’album que la semaine dernière. Oui, je sais, je suis parfois longue à la détente ! Depuis, il tourne quasiment en boucle, merci Deezer !

***

Mais qui est Loïc Nottet ?

Le jeune homme de nationalité belge a tout juste 21 ans. Après s’être passionné pour la danse, il se fait connaître en Belgique en participant à la version nationale de The Voice. Il atteindra la finale et se hissera à la seconde place à tout juste 18 ans. Il se fait aussi connaître dans le monde en postant sur Youtube sa version de la chanson culte de Sia : Chandelier. La reprise sera même saluée par la chanteuse elle-même qui partagera la vidéo sur Twitter. L’année suivante il est choisi par la Belgique pour représenter son pays lors du Concours Eurovision de la Chanson 2015 avec la chanson Rythm Inside. Il terminera à la 4ème place.

En France, c’est grâce à l’émission Danse avec les stars qu’il voit sa popularité exploser. Inconnu au bataillon lors de la première émission de cette 6ème saison, il est le plus jeune et l’un des concurrents les plus doués toutes saisons confondues. Il a d’ailleurs marqué les esprits avec une chorégraphie à couper le souffle sur… la chanson Chandelier, moment désormais culte de l’émission. C’est donc en toute logique qu’il remporte la finale de cette édition fin 2015.

Son premier single, Million Eyes, sort le 27 octobre 2016.

***

Et Selfocracy alors ?

Alors autant le dire tout de suite, je ne suis pas nécessairement une critique musicale avertie ! Je suis, comme en matière de films, plutôt bon public. Ce qui est sûr en revanche, c’est que je ne pensais pas me faire happer de cette manière dès les premières notes de l’album. Le premier morceau dont est tiré le nom de l’album est parlé. Il donne le ton, l’ambiance. J’ai tout de suite pensé à l’univers de Tim Burton et plus précisément à Edward aux mains d’argent. C’est mystérieux, onirique et en même temps on sent le côté méfiant, l’avertissement. Car oui, comme le nom l’indique, l’album parle du monde dans lequel on vit, de cette manie d’être centré sur soi, de vouloir être parfait pour plaire aux autres, passer des heures devant un miroir ou sur les réseaux sociaux pour « se faire voir ». Il parle aussi de ce que ça fait d’être différent dans ce monde-là où il ne faut surtout pas sortir du cadre, des sentiers battus. Pour ce jeune garçon qui a préféré la danse au football et qui, une fois adulte, a gardé une voix atypique l’obligeant à préciser au téléphone que non, il n’est pas une femme, c’est une manière de prendre une revanche sur les brimades qu’il a pu subir adolescent.

Passé ce morceau d’introduction, on trouve de tout dans cet album : de la pop, du hip-hop, de l’électro… Tour à tour puissants, touchants, dansants, les morceaux s’enchaînent avec harmonie et mettent pleinement en valeur la voix atypique et puissante de Loïc Nottet. On découvre, si c’était encore à faire, l’immense talent et la maturité dont il fait preuve.

Pour moi c’est un album qui peut s’écouter n’importe quand, qui peut s’apprécier à n’importe quel moment. Là, je l’imagine bien m’accompagner pour partir en vacances, pour rouler fenêtre ouverte en bord de mer. 

Un jeune homme à suivre en tout cas !

A votre tour de découvrir l’album si l’envie vous prend 😉 (lien pour l’écouter ici)

E.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s